Sternbergia lutea pour les botanistes, mais plutôt « amaryllis jaune » pour les jardiniers, un nom bien plus facile à retenir ! Mais plus que le nom, c’est cette magnifique plante bulbeuse de 25 cm de hauteur qu’il faut retenir, une plante qui illumine le jardin en ce moment et depuis deux mois, avec ses fleurs de crocus jaune vif. Le bulbe de cette plante ressemble davantage à celui du narcisse qu’à celui d’une tulipe ou d’un crocus, et d’ailleurs, comme le narcisse, il se naturalise très facilement au jardin, et peut à terme former de grosses touffes d’une trentaine de cm de diamètre, très appréciées pour fleurir le jardin en automne.

L’amaryllis jaune se plante en fin de printemps. Installez-le dans une terre bien ameublie pour que puissent se développer de nouveaux bulbes qui vont contribuer justement à la formation de ces imposantes touffes. Comme tous les bulbes, il redoute les terres qui restent trop mouillées et qui peuvent faire pourrir ses bulbes. Il demande en outre beaucoup de soleil. Cerise sur le gâteau, il accepte de pousser en sol calcaire !!! Attention, pour ceux qui ont déjà la chance de posséder cette superbe plante, n’oubliez pas de diviser vos touffes les plus anciennes, juste après la floraison au cours de ce mois de novembre.
En attendant le printemps, repérez bien dès aujourd’hui le bon emplacement au jardin pour planter vos amaryllis, là où le soleil donne le plus longtemps au cours de la journée…

Voilà, vous avez besoin de précisions supplémentaires concernant le sternbergia ? N’hésitez pas à me solliciter sur cette page, je vous répondrai rapidement et avec grand plaisir !

Et toujours à votre service pour toute autre question concernant les végétaux !

Philippe Asseray, Expert végétal Jardiland
Jardinier expert et auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages sur le jardinage.