Parmi les nombreux dictons populaires relatifs au jardin, il en est de nombreux qui recommandent d’attendre la mi-mai pour installer au jardin, et en particulier au potager, les plantes les plus frileuses. On pense évidemment aux tomates, poivrons, courgettes et autres compagnons à ratatouille…

Pourquoi la mi-mai ? Parce qu’à une époque pas si lointaine que ça, où on ne parlait pas encore de réchauffement climatique aux infos du soir, il était très fréquent de connaître des gelées matinales en plaine les 11, 12 ou 13 mai. C’est pourquoi les Saints du jour se sont vus affublés de ce titre de « Saints de Glace » (et non pas « Cinq glaces » comme j’ai parfois entendu !). Si aujourd’hui, on fête Estelle, Achille et Rolande, autrefois on fêtait Mamert, Pancrace et Servais. Des Saints qu’on aurait écartés à cause de l’origine païenne du dicton…

Et cette année alors ? Je crois que, comme les années précédentes et ce depuis belle lurette, la glace de nos Saints risque bien de fondre cette semaine, car il fait toujours aussi doux. Et même si les températures sont annoncées à la baisse pour le weekend à venir, il est très peu probable qu’il gèle en plaine. Ainsi, si tomates et consorts sont déjà installés au potager, ils ne craignent rien. Hauts les cœurs !!! Tous au potager…

Voilà, vous avez besoin de précisions supplémentaires concernant les Saints de glace ? N’hésitez pas à me solliciter, je vous répondrai avec plaisir !

Et toujours à votre service pour toute autre question concernant les végétaux !

Philippe Asseray, Expert végétal Jardiland
Jardinier expert et auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages sur le jardinage.