La douceur de ces derniers temps a ouvert la porte de nos jardins aux pucerons. Pour certains, c’est une calamité. Il ne faut pas exagérer non plus… Certes, ils pompent la sève de certains de nos végétaux, mais ils ne sont pas suffisamment nombreux pour mettre à mal notre précieux décor… En plus, ces fameuses bestioles ne sont pas méchantes pour un sou à notre égard, car elles ne piquent ni ne mordent, et ne sont point urticantes. Sympas, mais bêtes aussi, car au lieu de se disperser sur toute la plante, elles s’agglutinent toutes sur la même pousse tendre, et sont donc extrêmement faciles à éliminer en un seul geste ! Ainsi, dans mon jardin, pour sauver la floraison de mes rosiers et autres viornes, il me suffit de sacrifier les jeunes pousses envahies, en les pinçant entre pouce et index avant de les écraser au sol.
Et si jamais il reste quelques pucerons qui se seraient éloignés du groupe et que je n’aurai point débusqués, je fais confiance aux coccinelles qui sont déjà sur le pied de guerre, pour les dévorer…

Bon, sur mes cerisiers de plein vent, c’est plus fastidieux de couper les extrémités de toutes les branches… J’ai donc plutôt décidé de m’en prendre à leurs gardes de corps, les fourmis ! En effet, sans doute savez-vous que les fourmis viennent prélever le miellat sucré produit par les pucerons, pour le donner à leur propre progéniture. Elles « élèvent » ainsi les pucerons, en leur assurant une certaine protection contre leurs prédateurs. J’ai déjà vu des fourmis se battre avec des larves de coccinelles affamées !
Donc, le truc, c’est la pose extrêmement simple d’un collier à glu sur le tronc, à un mètre du sol environ. Coincées sur l’arbre, les fourmis ne vont pas tarder à faire l’affaire des piafs… Puis les pucerons privés de leurs anges gardiens vont vite se retrouver à la merci des coccinelles et autres chrysopes.

Allez, bon week-end chers jardiniers ! Et si vous avez un souci, une question, n’hésitez pas à me solliciter…

Philippe Asseray, Expert végétal Jardiland
Jardinier expert et auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages sur le jardinage.