C’est marrant, mais comme l’an passé, c’est en février que l’hiver lance une réelle offensive, la première vraie semaine complète de la saison, avec un temps froid et sec. On ne peut que s’en réjouir, d’une part parce que ça fait du bien au moral de profiter un peu de luminosité, puis d’autre part parce que ce froid vif va certainement occire bon nombre de bestioles indésirables qui croyaient que le printemps était là. Cela fera toujours autant de parasites en moins à traquer aux premiers beaux jours !
En revanche, s’il y a des animaux qui peuvent aussi souffrir de cette vague de froid, ce sont nos alliés et amis les oiseaux du jardin. N’oublions pas qu’ils nous boulottent énormément de vers et de chenilles… Or, terre gelée et bestioles mortes de froid, cela leur augure des temps difficiles pour se nourrir. Et pour eux, les Restos du Cœur, c’est vous ! Une ou deux boules de graisse et graines suspendues à l’extrémité d’une branche ou au sommet d’un tronc devraient attirer rapidement les oiseaux acrobates comme les mésanges, capables de s’accrocher à la boule ou à son filet. Puis comme les oiseaux sont de grands gaspilleurs, tout ce que les mésanges feront tomber au sol fera la joie du rouge-gorge (il n’y en a toujours qu’un seul par jardin), des merles, des grives et autres pouillots.
Veillez simplement à ce que votre boule ne fasse pas office d’appât pour les chats du quartier. L’extrémité d’une branche est pour cette raison toujours préférable au sommet d’un tronc. Une branche fine qui bouge beaucoup, dissuade aussi les oiseaux les plus gros comme les pies, les étourneaux ou les freux de venir chahuter les mésanges. Renouvelez les boules tant qu’il gèle tous les jours, et surtout tant que la terre est dure…

Philippe Asseray, Expert végétal Jardiland
Jardinier expert et auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages sur le jardinage.